Partenaire officiel du team Panis-Barthez Competition

Le 15 novembre 2016
Rapid Pare-Brise est désormais le Partenariat officiel du team Panis-Barthez Competition.
Les 2 stars du sport français, Olivier Panis, ancien pilote de F1 et d’endurance, et Fabien Barthez, Champion du Monde de football en 1998 avec l’équipe de France, se sont associées pour créer leur propre écurie, Panis-Barthez Compétition. La formation aligne une Ligier JS P2 - Nissan dans la catégorie LM P2 et une Ligier JS P3 en LM P3 en European Le Mans Series en 2016 et sa demande d’invitation à la 84e édition des 24 Heures du Mans a été retenue par le Comité de Sélection.
Si Fabien Barthez est bien au volant de la Ligier, Olivier Panis, qui compte quatre participations aux 24 Heures du Mans et deux cinquièmes places comme meilleur résultat, reste sur le muret en tant que team-manager, la nouvelle structure souhaitant donner une chance aux jeunes pilotes que Renaud Derlot, pilote et manager de pilotes, a été chargé de recruter.
L'équipe Panis-Barthez Compétition s'appuie sur Tech 1 Racing pour l'exploitation de la voiture et les aspects techniques. La formation de Simon et Sarah Abadie, qui possède un palmarès remarquable en monoplace, a lancé des pilotes comme Daniel Ricciardo, pilote Red Bull Racing, ou le regretté Jules Bianchi. D'ailleurs, le propre fils d'Olivier Panis, Aurélien, a disputé la saison 2015 du championnat de Formule Renault 3.5 chez Tech 1 Racing et suit les traces de son père.

Panis ne souhaite pas reprendre le volant au contraire de Fabien Barthez qui franchit une étape supplémentaire en passant d'une GT à un prototype. Le Champion du Monde de football 1998 a en effet pris le départ des 24 Heures du Mans en 2014 avec une Ferrari 458 Italia en LM GTE Am, terminant neuvième de la catégorie. L'ancien gardien de but ne découvrira pas tout à fait le pilotage d'un prototype puisqu'il a participé à la Journée Test du double tour d'horloge sarthois en 2012 dans une Formula Le Mans. 

Le programme, prévu sur trois ans, entend mettre le pied à l’étrier à de jeunes talents français qui sont épaulés par un de leurs aînés, en l’occurrence Eric Debard en LM P3 et Fabien Barthez en LM P2. Ce dernier est en effet accompagné de Timothé Buret. Malgré son jeune âge, le natif de Montpellier possède de l’expérience en endurance puisqu’en 2013, il a pris part à plusieurs championnats, notamment les VdeV Endurance Series. Preuve de sa détermination à faire carrière dans le sport automobile, Timothé Buret n’a pas hésité à traverser l’Atlantique en 2015 pour disputer le championnat Pro Mazda, qui est à l’IndyCar Series, championnat américain de monoplace, ce que les GP3 Series sont à la F1. Après une victoire sur le mythique circuit d’Indianapolis, le jeune Français a terminé cinquième au terme de la saison.
Si Timothé Buret prendra le départ des 24 Heures du Mans pour la première fois, son coéquipier Paul-Loup Chatin, qui poursuit ses études à Sciencs Po en parallèle, connaît les joies du podium sarthois puisqu’il est monté sur la troisième marche de la catégorie LM P2 en 2014 pour sa toute première participation avec l’écurie Signatech Alpine. C’est aussi avec la formation de Philippe Sinault que Paul-Loup Chatin a été sacré en LM P2 à la fin de la saison 2014 de l’ELMS, un an après sa couronne dans la catégorie désormais disparue LM PC, qui réunissait des Formula Le Mans, des prototypes identiques pour tous les concurrents. La prestation du natif de l’Essonne, aux 24 Heures du Mans 2014 lui a d’ailleurs permis de décrocher le Prix Jean Rondeau attribué au meilleur débutant français à l’issue du double tour d'horloge sarthois.

L’écurie Panis-Barthez Compétition a connu des hauts et des bas lors des deux premières épreuves de la saison et le résultat ne reflète pas forcément la performance affichée par le trio de pilotes. A Silverstone, un problème électrique a relégué la Ligier JS P2 n°23 à la 9e place après un bon début de course, tandis qu’à Imola, une sortie de piste dans des conditions météorologiques exécrables n’a pas permis à la structure française de transformer sa deuxième place sur la grille de départ. C’est finalement en 7e position que la Ligier a franchi la ligne d’arrivée derrière la voiture de sécurité. Avec un pilote qui découvre les 24 Heures du Mans (Timothé Buret), un pilote qui découvre les 24 Heures du Mans en LM P2 (Fabien Barthez) et un pilote qui reste sur une sortie de piste avec l’Alpine en 2015 (Paul-Loup Chatin), l’écurie Panis-Barthez Compétition arrive dans la Sarthe dans le rôle d’outsider.
Retour à la liste Imprimer